Histoire et outils

Question 1: Quelle(s) différences observez-vous entre une représentation des fermes actives dans les années 1950-60 et les exploitations agricoles d’aujourd’hui situées physiquement sur le territoire saint-preyard (pour une meilleure lisibilité: PDF 2020 et PDF 1950-60)?

Réponse: Les exploitations actuelles se trouvent en dehors du bourg et, à part une à l’ouest, elles sont toutes au nord des voies de chemin de fer. Il y a environ un demi-siècle, la quasi totalité des fermes étaient dans le bourg. Elles n’avaient pas d’eau courantes et, à tour de rôle, les paysans menaient leurs quelques vaches aux fontaines (points bleu) du village. Relevons aussi le nombre d’agri-viticulteurs qui a fortement diminué, ainsi que la disparition de la forge, la laiterie, l’abattoir et le battoir (en jaune). Pour en savoir davantage, lisez l’article paru en juin 2019 dans La Balise (PDF).
Pour votre curiosité, observez ces deux images de la commune et l’évolution du bâti entre 1950 et 2020. Pas de Saint-Prex et envie de comparez votre commune? C’est possible sur https://map.geo.admin.ch.

Question 2: Quels sont les indices, physiques, qui vous permettent de dire que le bourg saint-preyard était agricole il y a encore quelques dizaines d’années?
Réponse: Les fontaines restantes où les paysans abreuvaient leur bétail, les places à fumier ou encore les portes en arche qui étaient l’entrée d’une grange.

Question 3: Que faisaient les enfants de paysans en rentrant de l’école (et parfois avant d’y aller)?
Réponse: Aucun pré ne se trouve dans le bourg de Saint-Prex, ainsi au retour de l’école la tâche des enfants était de mener le bétail brouter au nord de la voie de chemin de fer et de surveiller les bêtes. Certains donnaient un coup de main à la traite avant d’aller à l’école.

 

Question 4: Arrivez-vous à lier ancien outil et son pendant actuel?
 

Réponse: Le tonnelet du moissonneur, en chêne, est aujourd’hui remplacé par les gourdes en métal ou plastique. La planche à laver le linge à la fontaine ou dans une bassine d’eau a aujourd’hui la forme d’un lave-linge ou il suffit d’appuyer sur des boutons pour qu’elle tourne. Les deux pièces sur la table servaient à semer, à la main, les petites graines. Aujourd’hui, pour semer “à la volée” graines et engrais, on utilise un semoir porté derrière le tracteur. Enfin, la pièce allongée en travers de la table était la clé poru démarrer le tracteur.

Question 5: Que constatez-vous comme différences principales entre les outils d’avant et ceux d’aujourd’hui?
Réponse: Autrefois, les outils étaient essentiellement en bois et fer, alors qu’aujourd’hui de nombreuses autres matières, souvent transformées, composent les machines. De plus, la taille a drastiquement changé.